3 SOUHAITS #2 La cité aux mille colonnes

voir la série 3 SOUHAITS
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

DRUGSTORE

Genre :

Aventure

Contes

Fantastique

Sortie :
ISBN : 9782723479295

Résumé de l'album La cité aux mille colonnes


La lampe magique, dans laquelle est retourné le Kabyle après avoir exaucé le vœu des deux golems Esther et Simon, a changé de main. A présent, c'est Saladin, le calife des califes qui en est devenu le maître et qui, après avoir extirpé le Djinn du fin fond de sa tourmente, lui ordonne de satisfaire son souhait, retrouver et ramener celui qui commande les golems. Pour cela, il va devoir aller dans la cité légendaire et invisible aux dix mille piliers d'Iram, vaste prison souterraine où sont également détenus les parents du Kabyle. Mais la mission n'est pas sans danger, car la ville est le repère des oiseaux Rokhs, seules créatures mystiques capables de tuer un Djinn. Afin d'éviter de se faire repérer, le génie sera donc accompagné par Nassan, un nomade qui connaît les fameux oiseaux. De même, pour pouvoir localiser plus facilement le site, la belle golem Esther, son ancienne maîtresse, sera de la partie, une partie dangereuse où le génie va se rapprocher de la lampe magique et du secret ancestral qu'elle détient.


 

Par Phibes, le 23/01/2012

Notre avis sur l'album La cité aux mille colonnes


Ce deuxième épisode est l'occasion d'annoncer clairement l'exaucement d'un deuxième souhait auquel est assujetti son personnage principal, le fameux kabyle, ancien soldat de la secte des Hashashins transformé en génie de la lampe. Par ce biais, ce dernier est promis à la découverte d'un secret antique lié à la fameuse cité d'Iram et, également, au pouvoir de la célèbre lampe.


Mathieu Gabella, en pleine forme créatrice (La Licorne, Le mystère Nemo…), poursuit, avec cet opus, son allégorie aux contes orientaux des Mille et Une Nuits. Assurément, ce dernier a pris possession de cet univers fantastique et nous le restitue dans une vision originale on ne peut plus modernisée, volontairement alambiquée dans son parcours et habilement pourvue d'un brassage enchanteur de personnages célèbres (Sinbad, Shéhérazade, Ali Baba, Aladin…), d'objets et de sites non moins réputés comme la Lampe ou la cité d'Iram.


La magie opère donc, au travers des aventures du Djinn surnommé le Kabyle. Le scénariste nous en met plein les yeux grâce à cette interaction d'univers parallèles où se croisent réalité et fantasmagorie. Le parcours quelque peu initiatique du Kabyle part structurellement dans tous les sens, dévoile des chemins surprenants de par leur côté féerique ou monstrueux, évoquant ainsi des mystères et des rencontres qui prennent des proportions insoupçonnées. Le travail institué par Mathieu Gabella est absolument impressionnant au regard de sa puissance évocatrice et de sa densité onirique, de sa richesse des situations, de l'ambiguïté de ses personnages et de leurs aspirations et enfin de son dynamisme.


A coups sûrs, Paolo Martinello nous régale de son dessin on ne peut plus chargé en détail et en couleur. A l'instar du récit, son univers graphique révèle une matière d'une richesse d'évocation extraordinaire. Son trait parvient à se jouer des dimensions (les perspectives sont superbement travaillées), du mouvement (les impressions de vitesse sont probantes), de l'ubiquité de son monde (amalgamant splendeur orientale et monstruosité du monde des Djinns et de la lampe). Ses planches, découpées dans une modernité admirable, mettent en exergue un jeu pictural lumineux, démontrant sans équivoque ses grandes qualités d'illustrateur.


Un deuxième souhait tonitruant qui installe puissamment la féerie de la saga et qui en appelle déjà un dernier auprès de la fameuse Shéhérazade. Vite, allons frotter la lampe !


 

Par , le

Les albums de la série 3 SOUHAITS

Nos interviews liées

Mathieu GABELLA pour la série LA LICORNE chez Delcourt

Sceneario.com : Bonjour Mathieu. Ton actualité est la sortie du quatrième et dernier tome de la série La Licorne. Qu’as-tu ressenti lorsque tu as mis le mot fin à la fin de cette saga ?
Mathieu GABELLA : Un certain soulagement, comme Anthony, mais pas forcément pour les mêmes raisons. La Licorne, comme Anthony le dit souvent, ça représente huit ans de sa vie. Moi, ça fait dix ans que j'ai commencé à travailler dessus, à avoir les premières idées, l'envie de faire une bd parlant d'Histoire de la Médecine d'un côté, de parler de la Tapisserie de la Licorne, de l'autre. Un jour, les deux idées se sont mélangées.
Mais ce processus de développement, puis de rédaction s'est fait sur un délai assez long et surtout, en parallèle avec beaucoup d'autres écritures, d'autres projets. Et pour la fin, c'est pareil : je suivais d'autres livres, je finissais d'en écrire d'autres en même temps et je commençais d'autres projets aussi [...]

Lire la suite ›

Mathieu Gabella

Interviewer:  Matt et Eric pour l'Equipe de Sceneario.com. Caméra et son Mathieu Langlois, mixage Aubert Bonneau. [...]

Lire la suite ›

Interview de Matthieu Gabella : découvrez le secret de la Licorne !

Sceneario.com : Bonjour Mathieu. Peux tu nous faire une présentation sommaire de Mathieu Gabella avant son entrée dans le monde de la Bande Dessinée ? Et pour quoi, t’es tu lancé la dedans ?

Matthieu Gabella : Avant mon entrée dans le monde de la BD, je faisais des études d’ingénieur. Ce métier m’intéressait pour le côté scientifique, mais aussi créatif : je voulais bosser en bureau d’études, ou en recherche et développement. Les aperçus que j’ai eus de l’industrie au cours de mes quelques stages m’ont un peu effrayé… Or, un camarade qui dessinait me proposait au même moment de lui écrire un scénario de bd. C’était la Chute, avec cet ami, Poulos, et c’est comme ça, chez Petit-à-petit, que ça a démarré…

Sceneario [...]

Lire la suite ›