3 fois dès l'aube

Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

Futuropolis

Genre :

Adaptation

Intimiste

Sortie :
ISBN : 9782754817295

Résumé de l'album 3 fois dès l'aube

Trois rencontres qui commencent dans un hôtel, des couples improbables qui discutent, se découvrent, dont la vie va soudain prendre un nouveau départ...
Un homme attend avec sa valise, à la réception, il est assis, voit une jolie femme se rapprocher de lui et entamer la conversation. Elle a bu, lui demande s'il peut la conduire dans sa chambre. Il est pressé, mais fini par sortir la clé et ensemble ils montent... Commence alors une discussion ou l'un et l'autre se confient...
Une jeune femme entre avec son compagnon un peu rustre. Ils prennent une chambre, mais le concierge (l'homme du premier rendez-vous, plus vieux de 13 ans !) observe la fille du coin de l'œil. Elle redescend pour chercher une serviette et il en profite pour entamer une conversation avec elle, tentant de lui faire comprendre que cet homme qui l'attend là-haut n'est pas fait pour elle, qu'elle devrait s'en aller, maintenant...
Il y a ce jeune garçon de 13 ans allongé sur ce lit, dans cet hôtel, elle le regarde, elle est inspecteur de police, elle est la femme de la première histoire. Il n'a plus personne, ses parents viennent de mourir dans un incendie. Elle se dit alors qu'une petite virée nocturne leur ferait du bien à tous les deux !!!

Par Fredgri, le 16/01/2018

Notre avis sur l'album 3 fois dès l'aube

Je ne connais pas trop l'écriture d'Alessandro Baricco, pour tout vous dire. Toutefois, ce que j'en devine au travers de cette magnifique adaptation me plait beaucoup ! Ces ambiances, ce ton, cette subtilité me donnent très envie de tenter ses livres !

Il faut dire que même si l'on retrouve la justesse de Denis Lapière, cette écriture extrêmement fine, on tombe très vite sous le charme de ces personnages qui nous ressemblent, qui nous apparaissent authentiques surtout !
Ils ne portent pas vraiment de prénoms, cet hôtel, cette ville pourraient être n'importe lesquels, ça n'a pas réellement d'importance, car il est ici question d'atmosphère et de rencontre. Ils ne se connaissent pas, il fait encore nuit, mais l'aube va bientôt pointer. Tout est silencieux, ils sont même quelque peu fatigués, mais au grès des circonstances ils se mettent à discuter, se découvrant humblement, comprenant que ce moment est charnière dans leur vie, un mot, un regard et c'est une remise en question qui va tout changer pour eux !

Bien sur, on n'est pas dans un album plein de rythme, ou l'action prévaut... Ici le récit est intimiste, subtile, il est question de mise en scène, de personnages qui évoluent dans la page, qui s’interpellent, qui s’assoient pour parler, calmement. Et c'est alors que l'on reconnait toute la beauté de l'écriture de Lapière, cet art des choses qui ne se montrent pas, qui se devinent, ces yeux qui se tournent, cette main qui se glisse sur une épaule... On comprend très vite l'harmonie entre les textes et les images que nous offre Aude Samama !

L'artiste n'accentue délibérément pas les expressions des protagonistes, elle fait glisser ses pinceaux sur une silhouette, s'arrête sur un profil, tandis que ses petites touches de lumière dessinent une expression posée et attentive !

Vous l'avez deviné, cette lecture est avant tout une magnifique expérience de lecture qui nous laisse pensif, comme si tout s'était soudain ralentit autour de nous !

Si comme moi vous appréciez les scénarios de Denis Lapière, si le graphisme si personnel de Aude Samama vous séduit et si les livres d'Alessandro Baricco vous envoutent, alors il n'y a qu'une chose à faire, vous procurer cet album, à sa sortie !

Très recommandé !

Par , le

Nos interviews liées

Denis LAPIERE pour Peur Géante

Sceneario.com : Bonjour Denis. Ton actualité est la sortie de l’adaptation de La peur géante, l’œuvre de Stefan Wul avec Mathieu Reynes au dessin. Avant d’aborder le sujet, peux tu nous parler de ton parcours ?
Denis LAPIERE : Mon parcours est très simple, j’ai près de 120 albums de BD derrière moi, ainsi que deux long-métrages cinéma et je suis toujours aussi passionné par l’écriture et la narration qu’à mes débuts, peut-être même plus encore. Avant cela, durant mes études de sociologie j’ai été critique BD et cinéma pour un hebdo belge puis j’ai fondé une librairie avec des amis et j’y ai travaillé pendant cinq ans. Enfin, de 2006 à 2011 j’ai été éditeur chez Dupuis (les collections Puceron et Punaise). Sceneario.com : Ce mois-ci, sort La Peur géante [...]

Lire la suite ›