21st century Tank Girl

Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

ANKAMA

Genre :

Comics

Humour

Public Averti

Science Fiction

Sortie :
ISBN : 9791033504795

Résumé de l'album 21st century Tank Girl

(Tank Girl: 21st Century Tank Girl 1 à 3)
Qu'il s'agisse d'aller récupérer des cristaux d'Udagawa pour pouvoir alimenter son tank, d'aller convoyer une Dodge Challenger 1971 à travers l'Australie, de monter un cambriolage, d'aider un ami épicier ou simplement d'aller chercher des munitions au fin fond du tank, Tank Girl est de tout les coups, accompagnée par son amie Jet Girl et son amoureux Booga, elle ne suit aucune règle et se moque bien de ce qu'on peut penser d'elle...

Par Fredgri, le 26/12/2017

Notre avis sur l'album 21st century Tank Girl

Après plusieurs projets dans les mains d'autres auteurs, Tank Girl revient avec ses auteurs originaux, Alan Martin et Jamie Hewlett (parti entre temps vivre d'autres aventures graphiques, notamment avec le groupe Gorillaz qu'il a cofondé avec Damon Albarne) qui nous proposent un petit récit complètement délirant, nous démontrant que même si la jeune anarchiste a su se faire habiller par d'autres, entre temps, ils sont bel et bien ceux qui tiennent encore le mieux cet univers sans limite.

Néanmoins, dans cet album particulièrement hétérogène, les divers auteurs entraînent l'héroïne dans tout les délires possibles, en jouant très adroitement avec les limites de cet univers complètement frappé. On a ainsi droit à des planches, des illustrations, des textes, des fausses pub, des jeux, ça part dans tout les sens, c'est irracontable et dès la couverture avec cet engin phallique on est dans l'ambiance !

Vous l'avez compris, il ne s'agit pas de raconter une succession de récits qui vont changer le personnage à tout jamais, mais bel et bien de retrouver la folie de cette baroudeuse qui n'a décidément peur de rien.

Un album qui fait beaucoup de bien, avec des planches magnifiques de Hewlett, de Mahfood, de Parson, de Knowles... Du pur bonheur pour les yeux !

Pour les fans bien sur, mais pas que...

Par , le