2 BOULE ET BILL #34 Un amour de cocker

voir la série 2 BOULE ET BILL
Dessinateur :


Scénaristes :




Coloristes :



Éditions :

DARGAUD

Genre :

Animalier

Humour

Jeunesse

Sortie :
ISBN : 9782505017097

Résumé de l'album Un amour de cocker

Boule cinéaste ? Bill assistant ? Caroline et Pouf acteurs ? Nos amis font leur cinéma pour ce nouvel album ! Place à l’imagination pour transformer la maison et le jardin en lieu du 7e Art...

Par Legoffe, le 22/01/2013

Notre avis sur l'album Un amour de cocker

Fin février sortira au cinéma un long métrage dédié à Boule et Bill. Verron a donc choisi de rendre hommage au 7e Art à travers ce nouvel album. Nous y retrouvons nos petits amis, toujours aussi sympathiques et débordant d’imagination. Boule joue, en effet, les réalisateurs de films avec sa vieille caméra, embauchant son entourage au gré des gags.

Quasiment toutes les planches sont, ainsi, un clin d’oeil au cinéma et, globalement, elles font mouche. Les auteurs ne manquent pas d’idées et c’est ainsi que l’on trouve, très à propos, le papa de Boule en Hulk ou en zombi, Bill en vampire, Pouf en aventurier raté, etc. Les enfants devraient beaucoup s’amuser et même les adultes, qui se rappelleront leurs lectures de jeunesse en même temps que quelques références aux classiques d’Hollywood.

Une bonne surprise et un hommage réussi au film qui sort bientôt. Les dernières pages de l’album sont d’ailleurs dédiées à ce long-métrage, qui réunira notamment Franck Dubosc et Marina Foïs. L’éditeur nous offre des photos des coulisses du tournage. On apprend ainsi que trois cockers ont été engagés pour jouer le rôle de Bill, ainsi que d’autres anecdotes sur ce tournage réalisé... au poil !

Par , le

Les albums de la série 2 BOULE ET BILL

Nos interviews liées

Interview de Diego Aranega pour la sortie de Victour LALOUZ

Sceneario.com : Diego, te revoilà sur Sceneario, quel est ton parcours depuis notre première rencontre en septembre 2003 ?
Diego Aranega : Après t'avoir quitté je suis allé boire un café, sur le chemin du retour le ciel s'est fendu en 2, un type avec un moule-bite vert fluo à franges violettes et une grande barbe blanche est descendu d'un escalator géant, il m'a posé la main sur la tête et m'a dit : "Diego maintenant tu te calmes et tu te recentres sur les vraies valeurs". Ça a été comme un électrochoc, je suis allé au dépôt des bus et je me suis payé un aller simple pour le Cambodge. Depuis ce temps là je participe à des programmes d'alphabétisation et de reconstruction de ponts, pis le week-end pour me changer les idées je fais de la BD et de l'illustration de presse.

Sceneario.com : Chez télérama, combien de temps as tu pour réaliser une illustration?
Diego Aranega : En presse les délais sont souvent donnés en fonction de la périodicité, quand je fais un dessin pour Le Monde j'ai quelques heures, quand je le fais pour Télérama ça varie entre 1 et 24 heures en fonction de l'urgence, je peux travailler très vite [...]

Lire la suite ›

Diégo ARANEGA l'auteur de FOCU

Sceneario: Pouvez vous vous présenter en quelques mots?
Diego Aranega:Je mesure 2 mètres 15, j'ai les yeux cheveux longs mais ça se voit pas trop vu que ma mère les coupe super court pour éviter les soucis avec les poux. Depuis toujours mon physique hors du commun m'empêchait de me réaliser dans les disciplines qui m'attiraient : bobsleigh, couture, équitation, du coup j'ai dû me rabattre sur quelque chose de plus accessible: l'illustration de presse et de la bande-dessinée.

Sceneario: Pourquoi FOCU?
Diego Aranega:Parce que FOCU, tout simplement.

Sceneario: Comment arrive-t-on a créer un personnage comme FOCU?
Diego Aranega:18 heures de muscu' par jour pendant 15 ans, beaucoup de sucres lents, des pépitos et des petites brioches fourées aux éclats de choco, tout simplement [...]

Lire la suite ›