Guillaume le conquérant

Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

LE LOMBARD

Genre :

Historique

Sortie :
ISBN : 9782803627936

Résumé de l'album Guillaume le conquérant

L'Angleterre est dirigée par le roi Edouard le Confesseur. Mais il n'a pas de successeur. Il verrait bien le duc de Normandie, le duc Guillaume, lui succéder. Mais ce dernier a pour l'instant d'autres préoccupations. Le roi envoie le prince Harold, un des prétendants au trône anglais, pour prêter allégeance au duc Guillaume. Harold se doit aussi de renoncer au trône d'Angleterre. Mais quand Edouard meurt, Harold prend sa place. Son couronnement a lieu le 06 janvier 1066.
Le duc Guillaume n'apprécie pas ce qu'a fait Harold et se prépare à envahir l'Angleterre. Le 28 septembre 1066, les troupes de Guillaume posent le pied sur le sol anglais.
Le 14 octobre, c'est la bataille d 'Hastings...

 

Par Berthold, le 15/02/2011

Notre avis sur l'album Guillaume le conquérant

Certains disent que la Tapisserie de Bayeux serait la première bande dessinée au monde. Ce chef d'œuvre raconte avec des mots et des dessins comment en cette année 1066, Guillaume le Conquérant s'empara du trône de l'Angleterre.

Patrick Weber s'inspire et suit la chronologie de la tapisserie pour cet ouvrage qui sort chez l'éditeur Le Lombard. Il va donc faire un travail remarquable sur le scénario pour que cela reste fidèle à l'Histoire et à ce qui est raconté sur la Tapisserie de Bayeux, tout en sachant qu'il ne faut pas que cela soit barbant pour le lecteur.
D'ailleurs, je dois bien vous avouer que j'ai apprécié ce livre, je l'ai trouvé intéressant et fort passionnant. C'est aussi un vrai cours d'Histoire où le lecteur apprend ce qu'il s'est passé, comment cela s'est déroulé et cela lui donne envie de voir en vrai cette fameuse tapisserie.

Weber n'utilise pas un héros spécialement pour sa saga. Il s'intéresse à tous les protagonistes de cette aventure. Il n'y a pas de bons, ni de mauvais. Il n'y a que des hommes que le destin va amener sur le champ de bataille, et qui décidera du futur de l'Angleterre. Nous suivons et apprenons ce qui se passe dans les cours des puissants.

Pour mettre en images ce récit, Weber a retrouvé son compère Emanuele Tenderini. Ce dernier, dessinateur et coloriste de talent, signe des planches de grande beauté. Il redonne vie à cette période de l'histoire. Ses costumes sont vraiment parfaits. Certaines pages sont assez spectaculaires et nous montrent la violence qui ressortait de ces batailles aux corps à corps. Il n'a pas besoin de nous montrer des membres amputés, il n'a juste qu'à nous montrer le sang sur les habits, cela suggère aux lecteurs ce qu'a été la rudesse de la bataille.
Il insère dans ses planches, des passages de la Tapisserie de Bayeux qui nous guident dans ce récit.
Avec la première édition, vous avez droit à un cahier graphique vous montrant les magnifiques crayonnés de Tenderini, et à un entretien avec Sylvette Lemagnen, historienne qui connait le mieux cette saga et est aussi le conservateur de la Tapisserie de Bayeux.

1066
est une œuvre magnifique qui nous apprend l'Histoire tout en nous divertissant. Du grand art avec deux auteurs au mieux de leur forme.
Une œuvre à ne pas manquer ce mois ci.
Alors, embarquez donc sur un des navires du duc Guillaume et allez découvrir ce qu'il s'est passé à Hastings !

 

Par , le

Nos interviews liées

Les auteurs de 100 Ames

Sceneario.com: Bonjour à tous les 3. Première question traditionnelle : pouvez-vous vous présenter aux lecteurs français ? Comment êtes-vous arrivés à la BD ?
ALEX : Salut à tous. Je m'appelle Alex Crippa et j’ai eu la chance de transformer ma passion en travail. J'ai toujours aimé le cinéma, la bande dessinée et la littérature "de genre" (horreur, gore, thriller, noir, mystère...). Depuis l’enfance j’aimais écrire des récits brefs et j’ai continué jusqu'à mes 20 ans. Ensuite un ami me conseilla le cours de scénario de l'École de Bande dessinée de Milan et depuis j’ai compris que c’est la forme d'écriture que je préférais. Lorsque je pense à une scène je la vois en images et les personnages en mouvement (j'ai du trop voir de films !) et je ne veux pas que mon idée reste "seulement" écrite sur du papier. J'aime le langage par les images, je le trouve très communicatif et expressif. J'ai essayé d’écrire de tout : bandes dessinées, cartoons, film, jeux vidéos [...]

Lire la suite ›