100 BULLETS #3 Parlez kung vous

voir la série 100 BULLETS
Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

PANINI

Collection :

100 % VERTIGO

Genre :

Polar

Suspense

Thriller

Sortie :
ISBN : 9782845388802

Résumé de l'album Parlez kung vous

Lily Roach est serveuse. Elle est mariée à Phil, garagiste.
Leur fille Tina a fui la maison et n’a jamais donné de nouvelles. Lily est toujours inquiète et regrette que sa fille ne soit pas près d’elle.
Un jour, un homme assis à l’une des tables du restaurant lui dit qu’il conait sa fille. Cet homme, c’est l’agent Graves. Et il va lui narrer ce qu’il est advenu de sa fille.Elle etait iombé dans la drogue et la prostitution. Tina a fini à la rue et est morte une semaine plus tôt dans un cinéma porno. Lily est effondrée.
Graves va aussi lui proposer sa fameuse valise qui contient une arme et 100 balles pour venger Tina de celui qui lui a fait ça.
A Paris, Dizzie Cordova cherche des réponses au sujet de l’agent Graves, des Minutemen auprès de Branch, un journaliste qui a eu aussi en main la fameuse malette.

Par Berthold, le NC

Notre avis sur l'album Parlez kung vous

Cette série Vertigo est une des meilleures séries du fameux label de chez DC. 
Crée par Azzarello et Eduardo Risso, 100 bullets est une saga assez violente, assez proche du polar « hard-boiled » . L’éditeur Panini Comics reprends donc la relève après Semic concernant la traduction de la série (à noter que Soleil avait aussi tenter de le proposer avant Semic).
Les premiers épisodes nous faisaient faire connaissance avec l’énigmatique et mystérieux agent Graves . On y faisait connaissance aussi avec Dizzie Cordova que l’on retrouve dans ce tome 3.
On retrouve dans ces pages les épisodes US : 100 Bullets # 11 à 14.
Le premier épisode se lit indépendamment, mais nous permet de découvrir comment « travaille » Graves ; c’est un épisode touchant sur cette femme d’age mur qui voudrait retrouver sa fille et qui découvre l’horreur de ce qui lui est arrivé. Je ne vous raconte pas la chute pour que vous ayez la surprise. Moi-même, je fus surpris.
Les trois autres épisodes nous permettent donc de retrouver Cordova et d’avoir quelques réponses (mais aussi de nouvelles intrigues) concernant Graves et les Minutemen.
Le scénario d’Azzarello est vraiment bon, passionnant et bien construit. Azzarello qui a été récompensé par les Harvey et Eisner Award en 2002 pour 100 bullets est un très grand scénariste. Il suffit de lire ses Hellblazer ou ses Batman (même ses Superman avec Jim lee) pour s’en rendre compte.
Quand à Eduardo Risso, il nous émerveille avec son dessin. Son Paris est si bien rendu. Cet auteur argentin a souvent été récompensé pour son travail : Eisner Award 2001, deux Harvey Awards en 2002 et encore en 2002, deux Eisner Award pour le meilleur dessinateur/encreur et de la meilleure série régulière ainsi que le Yellow Kid Award : tout cela pour son travail dans 100 bullets.

Je ne peux que vous conseiller de lire cette saga. C’est du grand art et du très bon polar.

Par , le

Les albums de la série 100 BULLETS