1 an, 365 dessins

Dessinateur :


Scénariste :


Coloriste :


Éditions :

SOLEIL

Genre :

Art Of

Sortie :
ISBN : 9782302009738

Résumé de l'album 1 an, 365 dessins


An apple a day keeps the doctor away... Oui, mais, et un dessin par jour ? Ca fait quoi ?

Nicolas Kéramidas a fait l’expérience pour vous... Et il vous en dévoile le résultat dans cet ouvrage original plein de dessins couchant sur le papier des petits riens, des réflexions, des observations, des humeurs, des couleurs, des portraits, et même quelques fautes de français ! Et tout ça avec la participation de "guests". Yeah. (Bon, qui font des fautes aussi, mais pas de souci, on est entre amis !)
 

Par Sylvestre, le 11/02/2010

Notre avis sur l'album 1 an, 365 dessins


On connaît depuis quelques années les 24 heures de la bande dessinée et la contrainte de temps qu’elles imposent à ceux qui s’y frottent. Et bien voici un autre type d’exercice, voire de challenge, puisqu’il consiste à fournir un dessin par jour toute une année durant. Un exercice auquel s’est plié Nicolas Kéramidas et qui est rendu public par cet ouvrage, le bien-nommé 1 an, 365 dessins.

J’allais dire que pour un dessinateur pro, un dessin par jour, même si c’est en plus du reste, ce n’est pas vraiment une prouesse. Mais n’empêche... He did it. Et c’est vrai aussi qu’aucune preuve n’est vraiment apportée sur le fait que chaque dessin ait réellement été fait à chaque fois un jour différent. Mais il n’y a pas lieu non plus de douter de cela, hein ?! Alors, on croit à cette pagination qui se fait par des dates au tampon sur les feuilles du carnet et par le système de perforations expliqué un beau jour de février...

A ceux qui pourraient faire la moue pour signifier que l’intérêt d’une telle publication est à leurs yeux limité, les fans de l’auteur et autres amateurs de journaux intimes (quoique là, le terme est un peu fort) rétorqueront que c’est aussi un bon moyen d’avoir l’impression de se rapprocher de l’artiste qui se livre. Nicolas Kéramidas fait en effet souvent allusion à son fils Milo, se met beaucoup en scène même si c’est sous l’apparence d’un cochon, et parle de son quotidien, de son année qui passe. C’est bien sympa, et c’est vraiment frais, authentique, direct. C’est du live, quoi !

Kéramidas autrement qu'avec Luuna ou Tykko, c'est par là !
 

Par , le